bandeau
menu
Accueil / La Potinière


Il était une fois…

XIXème siècle : Carteret et les prémices d’une station balnéaire

Le site de Carteret était déjà apprécié par d’illustres personnages, tels que Barbey d’Aurevilly puis Chateaubriand qui y ont séjourné. Mais l’accès à Carteret restait difficile. Cependant une route départementale permettant d’y accéder a été construite. Puis, en 1881, une ligne de voyageurs vers Jersey a été ouverte. Enfin, en 1889, Carteret est relié à Paris par le chemin de fer. C’est à cette époque que les premières cabines de bain sont construites au pied de la falaise, face à la plage. Les hôtels se développent et de riches villas s’élèvent sur le cap.

Juillet 1910 :  Ouverture de l’Etablissement de bains de mer, La Potinière

1913Cet établissement privé se composait d’un salon des bains et de cabines de plage, pour les baigneurs. Le bâtiment était construit essentiellement en bois et reposait sur des pilotis. Le propriétaire, Monsieur PARION, en bon commerçant avait tout prévu pour rendre le séjour des estivants des plus agréables ; l’Etablissement de bains proposait des bains chauds mais aussi la location de cabine de plage et de peignoir. Il avait aussi pensé que les bains de mer ouvrent l’appétit : il proposait des assiettes de viandes froides, plateaux de fruits de mer et vins fins.

Au cours de la Grande Guerre, l’Etablissement de bains accueillera des blessés et de nombreux soldats belges y séjourneront. Entre Deux-Guerres, l’Etablissement de bains reprendra son activité. Mais la Seconde Guerre Mondiale a bien failli lui être fatal : le bâtiment est détruit.

1950 : L’année de la reconstruction de La Potinière

1950La Potinière a été reconstruite en 1950 par de nouveaux propriétaires Odette et Paul RACINE. D’un établissement de bains, La Potinière est devenue un restaurant cabaret. Odette et Paul RACINE ont accueilli les estivants dès l’été 1950.

La Potinière deviendra vite un endroit incontournable des soirées estivales de Carteret. Des groupes de jazz s’y produisent et les soirées dansantes s’enchaînent.

1960

2000 : Réouverture de La Potinière

2007L’été 2000, après quelques années de fermeture, La Potinière renaît grâce à un groupe d’amis, tous originaires de Barneville-Carteret.  La Potinière revit pour le bonheur de tous ceux qui l’avaient fréquentée auparavant. Les fidèles de La Potinière se retrouvent pour partager de véritables agapes, en évoquant leurs souvenirs. Quant aux plus jeunes, ils se réjouissent tout simplement de découvrir cet endroit unique.

Et l’ambiance est à nouveau festive !





Mentions légales